• Débats rythmes scolaires du 31 mai 2013

    Débat entre parents (16 présents), faisant suite au débat du 20 mars 2013.

    • Plusieurs communes du département, qui souhaitaient appliquer la réforme en septembre 2013, ont vu leur projet "retoqué" car il ne respecte pas la durée maximale quotidienne de classe (5h30). Il est probable que cette durée maximale soit assouplie pour permettre l'application de la réforme "à tout prix"... ce qui irait à l'encontre du but initial, qui est de réduire la durée quotidienne de classe!

    • échanges sur "mercredi ou samedi": redite des arguments évoqués l'autre fois, je ne développe pas.

    • Gratuité ou tarification du temps d'activités? On voit que c'est variable selon les communes, et les tarifications ne sont pas rares. Nous demanderons la gratuité, bien entendu.

    • Positionnement de l'heure (3/4h précisément) d'activités quotidiennes. Si on veut respecter le "chronobiorythme" d'un enfant, ce serait mieux en début d'après-midi, avec possibilité d'un repos, d'une sieste, d'activités relaxantes, calmes. Autres activités proposées également pour enfants qui ne voudraient pas de calme. Locaux à prévoir. Mais probablement que les enseignant(e)s préfèreraient que l'heure soit en fin d'après-midi, pour "compenser" le fait de travailler une demie-journée de plus par semaine. Il est important que les enseignant(e)s se plaisent dans l'école pour éviter leur "fuite", car ils/elles vont forcément comparer les écoles entre elles sur ce genre de choses, à l'avenir. De plus, si les activités ne sont pas intéressantes du point de vue des parents, il faut leur laisser la possibilité de récupérer leurs enfants, ce qui est plus pratique en fin d'après-midi (pour ceux qui peuvent). On pourrait aller sur un compromis: deux jours par semaine, l'heure en début d'après-midi, et les deux autres jours, l'heure en fin d'après-midi.

    • Nécessité de ne pas réduire le temps du midi (2 heures), pour permettre des services corrects à la cantine, et que les enfants aient le temps de manger.

    • Ce qui pourrait donner les horaires suivants:

    • matinées de 8h30 à 11h45.

    • 2 après-midi par semaine: activités de 13h45 à 14h30, classe de 14h30 à 16h30.

    • 2 après-midi par semaine: classe de 13h45 à 15h45, activités de 15h45 à 16h30.

    • mercredi ou samedi de 8h30 à 11h30, pour faire le total de 24 heures de classe. Les 4 autres jours, 5h15 de classe par jour au lieu des 6h actuelles.

    • Demander à ce que des moyens soient mis au niveau intercommunal (com com du pays de chateaugiron) pour que des intervenants de qualité puissent avoir un emploi intéressant en volume d'heures, et tournent sur les écoles des communes.

    • Il pourrait être intéressant d'avoir un "diagnostic" ou un "bilan" de ce que font aujourd'hui les enfants comme activité en dehors de l'école. Infos à récolter auprès des assos de Piré, + infos à demander pour le sondage à faire.

    • Manque d'infos pour avancer: moyens que la mairie va mettre, etc. Mais on ne doit pas s'autocensurer dans nos demandes en fonction de cela. D'abord les besoins, ensuite les moyens, puis éventuellement les compromis.

    • Constat de difficulté d'avoir l'avis des parents, vu leur faible mobilisation. Peut-être que certains "n'osent pas" venir, ont du mal à s'exprimer. Avis partagés sur la légitimité de notre parole de représentant. Débat sur un sondage, et hésitations sur l'opportunité d'un sondage sans débat. Peut-être que dans ce sondage on pourrait demander la validation des idées proposées par ceux qui viennent aux réunions, au lieu de poser des questions trop ouvertes...  Idée de stand ou de panneaux à mettre à la fête de l'école pour parler des rythmes scolaires, pour éveiller l'intérêt de tous (mais personne ne veut tenir un tel stand "trop sérieux" pendant la fête!)


  • Commentaires

    1
    mck
    Mardi 25 Juin 2013 à 21:08

    Compte tenu de la faible mobilisation des parents lors des réunions, comme vous le précisez judicieusement, il est difficille de connaitre leurs opinions. Pourtant leur avis est indispensable. Afin de cerner davantage leur opinion, établir un questionnaire qui soit destiné à chaque famille est un moyen simple et qui peut porté ses fruits. Poser des questions fermés énumérants les points importants débattus lors des réunions pourraient également leurs faire prendre conscience qu'ils n'ont peut-être pas envisagé tous les cas de figures que peut présenter tel ou tel choix et par conséquent modifier leur façon de penser et les pousser à réagir.

    Quoi qu'il en soit, le questionnaire doit comporter les suggestions suivantes : êtes vous pour l'école le mercredi, êtes vous pour l'école le samedi ou indifférent ? Les résultats du sondage global devront être présentés à l'inspection académique ou tout organisme validant le choix final.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :